Malgré tout l’enthousiasme que peut accompagner un départ en voyage, il se peut qu’un décollage génère aussi une petite montée d’angoisse. Rassurez-vous, personne (ou presque) n’est fan des trous d’air et des turbulences, et il existe des astuces pour gérer la peur de l’avion. Voici les miennes.

Alors Tango Charlie, prête pour le décollage ?

Comment gérer la peur de l’avion : 10 conseils

1. Réviser ses statistiques

Statistiquement, en volant tous les jours, il faudrait 6.500 ans pour qu’un voyageur ait un accident d’avion, selon l’IATA (Association Internationale du Transport Aérien). Du coup à nos jeunes âges, on a de la marge (hein, Eurydice)… Rappelons aussi aux aviophobes, que chaque jour plus de 80 000 avions décollent (soit en moyenne 1 avion chaque seconde) : du coup, on se sent tout de suite un peu moins seul(e) dans les airs !

2. Bien choisir son vol

En réservant mon vol, je choisis une compagnie réputée ou le cas échéant je consulte les classements de compagnies aériennes (comme le JACDEC safety ranking). Je réserve aussi mon siège à l’avance, histoire de ne pas me retrouver tout au fond de l’avion, qui est plus enclin à subir les turbulences…

3. Se préparer une playlist de voyage

La musique adoucit les moeurs. Rien de tel qu’un peu de bosa nova ou de lounge pour oublier ses angoisses, et se mettre en mode voyage. Air France Music propose chaque semaine une sélection pour nos voyages. Les favoris de ma playlist pour la détente en avion sont Jack Johnson, Café del Mar, et London Grammar. Je recommande aussi un petit Paris-Seychelles de Julien Doré au moment du décollage.

4. Arriver fatigué(e) à l’aéroport

Mon astuce number one reste la fatigue. Une petite fiesta, une valise finie à 3h du mat, un nuit à refaire le monde avec ses amis : non seulement ça marque un nouveau départ, mais ça a aussi l’avantage de rendre flagada, de me plonger dans un état d’insouciance pendant le vol, et accessoirement d’anticiper un éventuel décalage horaire !

5. Ecouter le commandant de bord

En début de vol, le commande de bord annonce souvent les prévisions, l’heure d’arrivée, les turbulences : ce sont des infos qui permettent de ne pas me laisser surprendre par des changements soudains.

6. Regarder les hôtesses de l’air

Mon indicateur d’état du vol reste le sourire des hôtesses, imperturbable. A la moindre agitation, je les observe entrain de servir les cafés, redresser les sièges, apporter les écouteurs, et leur comportement normal me rassure. Tout est OK !

7. Lire un Voici au décollage

Le Voici (ça fonctionne avec tout autre magazine un peu trash et peu light) est mon remède pour m’occuper l’esprit au décollage. Il se feuillette rapidement, capte l’attention avec quelques gossips croustillants et la future collection d’été 2015 des baskets tendances, et hop me voilà déjà à 9000 mètres.

8. Se focaliser sur le voyage

Le vol, c’est aussi le début du Voyage, le moyen qui est justifié par la fin. C’est le moment idéal pour démarrer cette nouvelle aventure : sortez les guides touristiques, testez votre appareil photos, admirez les terres lointaines par le hublot, écoutez les langues étrangères chanter autour de vous. Que le spectacle commence.

9. Discuter avec d’autres voyageurs

Durant mes voyages j’ai eu la chance de rencontrer un éleveur de saumon en Tasmanie, un propriétaire d’hôtels en Alsace, une italienne férue de mode, et beaucoup d’autres inconnus aussi passionnants que touchants. Ce sont des moments partagés qu’on n’oublie pas, des histoires de vie qu’on écoute comme un enfant, qui nous propulse dans un autre monde, celui des voyages, et qui nous fait bien vite apprécier les nuages qui nous entourent.

10. Faire un stage anti-stress

Si malgré tout, on ne parvient pas à surmonter ses angoisses, il existe des stages anti-stress, comme celui proposé par Flight Adventures à l’Aéroport de Strasbourg dans un simulateur de vol et qui a été testé par un journaliste lors d’un reportage sur France 2 cette semaine !

Bon vol à tous ceux qui prennent l’avion cet été

Catégories : Voyage

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *