Ah, l’expatriation… Que ce soit pour mener une vie tranquille sous les cocotiers ou mouvementée dans les grandes villes américaines, le principe de l’expatriation a de quoi plaire ! Un nouvel environnement, de nouvelles rencontres, de nouveaux modes de vie… autant de changements qui ne sont cependant pas sans bouleversements psychologiques. En effet, même si « avec le temps, va, tout s’en va« , certaines personnes peuvent, durant quelques mois, années voire décennies, ressentir un mal être après leur expatriation. Zoom sur le phénomène.

Le mal du pays en expatriation ou le blues de l’expat’, un fait courant

dvdsvbrdLe terme « expatrié » signifie littéralement « loin de la patrie«  : autrement dit, s’expatrier c’est s’éloigner de ses origines pour s’adapter à un tout nouvel environnement. Pas étonnant donc d’y éprouver quelques difficultés !
S’expatrier, c’est à la fois perdre et quitter (que de jolis mots !) : vous perdez des repères et quittez un environnement que vous connaissiez bien et qui vous rassurait.
Lors du début de votre expatriation, vous pouvez donc facilement ressentir un certain isolement, une incompréhension par rapport aux comportements des habitants du pays où vous avez été expatrié, une culpabilité par rapport aux membres de votre famille que vous auriez « forcé » à quitter leur environnement (école, proches, poste, etc.) ou encore d’autres états de mal-être qui vous empêchent de profiter de cette chance qu’est l’expatriation (voir l’article : les non-joies de l’expatriation).
Mais rassurez-vous, ce phénomène de blues s’explique aisément : simplifions la comparaison en imaginant un pingouin s’installer dans la savane africaine. Chaque détail du quotidien devient une épreuve pour ce pingouin : le climat, la langue, les individus, les normes sociales, la nourriture…
Les débuts peuvent pourtant paraître agréables : vous arrivez tel un touriste et visitez le pays avec un certain recul. Mais cette étape est suivie par une étape d’adaptation qui est nécessaire et potentiellement difficile.

Un effort d’intégration variable

pinguuuInutile de préciser que selon le pays où s’installe l’expatrié, les efforts d’intégration seront variables. Un expatrié s’installant en Inde aura beaucoup plus d’efforts à fournir au niveau des normes sociales et des codes de conduite qu’un expatrié s’installant en Belgique (si ce n’est d’apprendre à ne pas se nourrir uniquement de chocolats Belges).
C’est pourquoi en tant que bon expatrié et pour ne pas avoir de mauvaises surprises, il est nécessaire de s’informer au préalable de l’ensemble des différences socioculturelles et économiques entre votre pays d’origine et le pays où vous comptez vous installer. Il sera ensuite important de s’habituer à ces différences afin de s’acclimater correctement et de se rendre compte de l’ensemble des choses matérielles et non-matérielles auquel vous n’aurez peut-être plus accès ou dont vous devrez vous priver là où vous allez.
Autrement dit, oubliez la clé 3G+ si vous allez en mission au fin fond du Kenya !
La maîtrise de la langue du pays est également un facteur important, si ce n’est pas le plus important. Tenir une conversation, comprendre ce qu’on vous dit et s’exprimer le plus précisément possible sont des éléments qui accéléreront le processus d’intégration à vitesse grand V ! S’exprimer dans la langue du pays est également une marque de respect, cela montre que vous avez fait des efforts pour vous intégrer dans le pays. Et même si aux premiers abords vous paraissez ridicule à parler le Swahili, ces efforts seront reconnus et appréciés !

Une famille un peu perturbée

  • Votre moitié dans une situation délicate

Une famille de pingouins est dans la savane africaineLe statut du conjoint qui suit la personne qui s’expatrie est notamment dans une situation délicate. En effet, il peut se voir comme n’étant plus « quelqu’un » à part entière mais comme étant uniquement « le conjoint de quelqu’un« , ces pensées étant souvent liées aux choses abandonnées lors du déménagement (travail, amis, etc.). De plus, son intégration est plus ardue puisqu’il ne bénéficie pas des relations de travail que vous avez (le conjoint d’un expatrié a très peu de chances de trouver un emploi à l’étranger). Cela peut entraîner une perte de confiance en lui ou des changements d’humeur allant jusqu’à la dépression. C’est pourquoi il est judicieux, quand c’est possible, de prendre la décision ensemble d’une potentielle expatriation, du pays, etc.

  • Les enfants : un « détail » à ne pas négliger !

En tant qu’adulte, nous avons tendance à mieux vivre les changements et donc tendance à oublier que nos chérubins sont à la traîne. Le plus souvent, ceux-ci sont perturbés par le nouveau système scolaire et ont du mal à se faire de nouveaux amis à l’école, ce qui peut leur faire perdre confiance en eux. L’adolescence étant une période particulièrement délicate où l’enfant se cherche (cherche une identité, cherche à accepter son corps) déménager et quitter ses proches n’est pas forcément chose facile pour un adolescent. Celui-ci va devoir s’intégrer dans un nouveau groupe d’ami alors qu’il n’est lui-même pas encore sûr de qui il est.
Il faut donc être au maximum à l’écoute des enfants !

Un psychologue, oui mais comment ?

Un pingouin heureux se connecte sur TonpsyMais voilà, même après quelques semaines ou quelques mois vous ne parvenez pas à voir le bon côté de l’expatriation, vous vous sentez isolé, vous perdez confiance en vous ou vous vous vous sentez mal sans trop savoir pourquoi. Il est alors important de consulter un psychologue afin de mieux comprendre la source de votre mal-être. Mais comment faire lorsqu’on vit en plein Pékin, qu’on vient d’arriver et qu’on n’a aucune idée d’où trouver un psychologue ? La solution, aussi efficace qu’une consultation en cabinet, c’est un psychologue en ligne. Effectivement, le psychologue en ligne est le meilleur moyen pour vous de trouver efficacement un psychologue francophone qui puisse vous voir quand vous le désirez. Le suivi reste le même, les séances sont de même durée et l’aide apportée est, vous l’aurez compris, la même. Le psychologue en ligne offre, de plus, un large choix de psychologues et un large choix concernant l’heure du rendez-vous et le prix de celui-ci.
Tonpsy vous propose des psychologues à l’écoute d’individus de tous les âges et pour toutes les situations !

Read more https://web.archive.org/web/20140425161442/http://tonpsy.fr/mal-etre-de-l-expatrie/

Catégories : Voyage

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *